Préparation aux concours d’aide-soignants pour les ultramarins

L’Institut de formation de Colmar a signé un partenariat avec L’Agence de l’Outre-Mer pour la Mobilité (LADOM) pour accueillir une promotion de jeunes issus de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte ou encore La Réunion pour une préparation au concours d’aide-soignants.


Alliant la théorie par des cours de remise à niveau et la pratique dans le cadre de stage découverte au sein des services du Diaconat à Colmar, cette préparation de trois mois s’inscrit dans le plan d’aide à la mobilité de LADOM et dans les missions d’aide à l’insertion de l’Institut de formation du Diaconat. Les parcours de ces jeunes sont très divers.

Ainsi Célestine Laventure, 28 ans, venue de Martinique, demandeuse d’emploi après un B.E.P. vente et action marchande et une expérience professionnelle d’aide à domicile a saisi « l’opportunité extraordinaire de donner un nouveau départ à ma vie ».

Shun Luce Marquette, 20 ans, regrette qu’il y ait si peu de possibilités en Guyane d’où il est originaire : c’est pour lui « une chance à saisir à tout prix ». Il a intégré la formation par le biais de la Mission locale pour l’emploi après un bilan de compétences qui l’a orienté vers les services à la personne.

Djazaanti Makiliki, venue de Mayotte, a 19 ans et est titulaire d’un bac pro ASSP. Elle se prépare pour la partie orale du concours tandis que ses deux camarades doivent préparer l’épreuve écrite d’accessibilité. Elle apprécie d’avoir « été très bien accueillie en métropole ».


Une formidable opportunité

Tous les trois sont confiants dans leurs chances de réussite et expriment leur reconnaissance à l’institut et à LADOM. L’hébergement, les frais de déplacement et une indemnité sont pris en charge jusqu’au concours en juin puis, en cas de succès au concours et d’intégration à l’institut de formation, à nouveau à partir de janvier prochain.

D’ici le concours, place aux préparations théoriques sous la houlette de Marie-Odile Zimmermann et Marie-Line Gross, référente de la formation. À partir d’avril, les élèves seront en alternance dans les différents services du Diaconat-Colmar.